• Départ...

     

    Départ...     Départ sous les couleurs de la Pentecôte depuis l'église de St Urbain à Troyes. Une première journée sans pluie, et accompagné de deux amis qui m'ont proposé de venir marcher avec moi pour deux journées. Une magnifique étape qui se conclut par un accueil rempli de chaleur et d'humanité de la part des paroissiens de St Parres les Vaudes.

    Que de bonheur depuis 5 jours! Et cela malgré la pluie qui s'amuse à jouer avec nous. Le temps de sortir cape du "superpèlerin" et le nuage s'en va déjà rejoindre un autre versant  Elle ne m'est guère gênante grâce à la qualité de mon équipement.

    Depuis 5 jours, je n'ai toujours pas eu le temps de remplir mon carnet de route. L'intensité des rencontres ne me laisse que le temps de marcher et dormir. Mais quelle joie et quel bonheur d'être ainsi accueilli.

    Lundi, nous marchions sous la pluie battante quand une voiture s'arrête à notre hauteur pour demander si on veut se mettre à l’abri  "J'habite dans le prochain village, nous vous attendrons, à tout à l'heure." Une heure plus tard, nous retrouvons la voiture garée sur le trottoir et sonnons à la porte.

    - Entrez, nous vous attendions.

    - Mais nous allons tout salir!

    - Allez y! Ne vous inquiétez pas, le sol ça se lave...

    Et nous voilà invités à déjeuner chez des gens que nous ne connaissons ni d’Ève, ni d'Adam.

     

    Mardi soir, je me retrouve invité à passer la nuit chez des connaissances d'amis barséquanais. Je me rends au petit déjeuner le mercredi à 7h30. Nous discutons. A 11h30 je dis: "Il faudrait peut être que j'y aille". Mes hôtes me répondent: "Maintenant, ça ne vaut plus le coup de ne pas rester déjeuner, on vous rajoute une assiette." Je suis parti à 15H00, pour rejoindre à mon arrivée, deux pèlerins allemands. 

    Départ...

     

    Mercredi, j'ai passé la journée avec mes compagnons allemands qui m'ont généreusement offert le restaurant pour le dîner. Nous avons profité d'être seuls au début, pour réciter un bénédicité devant nos assiettes de nouilles vietnamiennes. Que de beaux échanges sur la vie, sur nos vies et sur Dieu. L'Essentiel ne connait pas les barrières de la langue.

     

    Ce matin, je suis parti seul car mes compagnons préfèrent vivre leurs rêves de début de matinée, au fond de leur lit. Je me suis rendu dans une belle pâtisserie où j'ai dégusté de vrais croissants au beurre qui offrent aux doigts un lustrant de qualité. Après quelques mots échangés avec la vendeuse, Cette dernière a insisté pour m'offrir une baguette de pain... 

     

    Comme vous pouvez le constater, la vie du pèlerin est particulièrement heureuse, même si la pluie l'oblige à sortir sa cape. Les conducteurs de voitures saluent le pèlerin, tandis que les commerçants échangent toujours quelques mots sympathiques. Tout cela dans un magnifique décor bourguignon, fait de vignes, de maisons en pierre sèche et de petits ruisseaux aux forts courants. 

    Un grand merci pour vos messages de soutien et de réconfort. Je ne suis pas à plaindre, la vie du chemin est particulièrement heureuse. 

    En union de prières. Je vous emporte dans mon sac.

    Amitiés pèlerines.

    ps: je pense vous redonner des nouvelles depuis Vézelay, où je compte rester 24H00.

    Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Danlo
    Vendredi 24 Mai 2013 à 19:13

    Merci pour ces bonnes nouvelles , me voilà rassurée !!

    Bises mon p'tit Hub'

    Dan

    2
    emmeffe
    Samedi 25 Mai 2013 à 07:19

    pour ce qui est de ces marques de convivialité (au minimum) reçues tout le long du chemin j'en aurais un livre entier à écrire. Ce couple, venu me chercher sur le Chemin pour déjeuner avec eux, ou cet épicier qui, un fois payées mes 3 pommes, en a rajouté discrètement une 4e à mon paquet,  ne sont que des exemples bien minimes de toute l'attention et la chaleur humaine reçues et qui "remontent le moral"  face à un monde apparemment de plus en plus matérialiste et "fermé"  !

    3
    emmeffe
    Samedi 25 Mai 2013 à 07:23

    Normalement, vous devriez passer près de chez moi.  Si vous pouvez me donner une possibilité de "connection"  privée,  j'aurais le plus grand plaisir à vous contacter pour vous offrir le couvert (au minimum) chez moi (j'habite près de Geneve)

     

    4
    sr geneviève agnès
    Samedi 25 Mai 2013 à 15:10

    Grande union, je suis avec émotion votre parcours! sr GA

    5
    St. Ebremond
    Samedi 25 Mai 2013 à 23:04
    Pensons à toi Hubert , bises C et les siens
    6
    cheminmadrid Profil de cheminmadrid
    Samedi 8 Juin 2013 à 15:36

    Merci beauoup pour vos messages.

    emmeffe, si vous voulez, vous pouvez utiliser la boite "contact" pour avec des messages privés. Sinon via mon adresse mail: cheminmadrid@yahoo.fr

    mais je ne passe pas à Genève, je pense passer plus au sud, je n'ai pas encore trop regardé les Alpes ni mon itinéraire montagneux pour le moment. Vous pouvez vous rendre sur le site des chemins d'Assise pour voir l'itinraire plus en détail. Vous me direz où je vais passer... hihihi

    en union!

    hubert

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :